Press

 

BIOGRAPHY (FRANCAIS)

 

Elles écument depuis 2009 les cafés-concerts, clubs et espaces d’art à travers l’Europe. Elles, ce sont les quatre musiciennes de Massicot, groupe de rock répétitif et trépidant qui donne un joyeux coup de fouet à la scène genevoise. Mara scande sa poésie brute dans son letton natal et joue d’une basse pour enfant, Simone cisaille méthodiquement les cordes de sa guitare électrique pendant que Colline martèle les fûts d’une batterie précaire et que Lea glisse insidieusement ses notes de violon qui ne sonnent pas comme du violon. Du moins pas comme on est censé en jouer. Le résultat est jubilatoire, singulièrement déconstruit et d’une audace communicative. Quelque part entre le bruitisme des premiers Sonic Youth, les impros extatiques de The Ex et les contre-pieds instinctifs des Shaggs – avec en sus une touche «tropicale» revendiquée, presque festive.” Roderic Mounir, Le Courrier.

 

Unique en son genre à Genève, excellent dans l’esprit, l’intention et le résultat.” Sixto Fernando, programmation Cave12.

Massicot c'est : Mara Krastina au chant et à la basse, Lea Jaecklin au violon, Simone Aubert à la guitare et Colline Grosjean à la batterie. Massicot figure au catalogue de trois labels: Kakakids (Genève), Redwig (Hambourg), Et mon cul c’est du tofu (Paris).

 

BIOGRAPHY (ENGLISH)

 

The Geneva quartet MASSICOT sounds as if it can barely keep its own energy under control. The no-frills, bone-dry guitar sound oscillates between hypnotically repetitive passages and noisy outbursts. The quartet's songs are reduced to mere skeletons that burst with intensity. Simone Aubert plays rhythm guitar with a manic energy; Lea Jaecklin coaxes sounds from her violin that have more to do with electronics than with a stringed instrument. Drummer Colline Grosjean works her way from Funk to Krautrock to tropical beats and back. And in addition to her work as a singer, Mara Krastina plays a charming, bright red mini-bass.

 

BIOGRAPHY (DEUTSCH)

 

Das Genfer Quartett MASSICOT klingt so, als würde es die eigene Energie nur mit Mühe unter Kontrolle halten. Sein schnörkelloser, knochentrockener Gitarrensound pendelt zwischen hypnotischrepetetiven Passagen und lärmenden Ausbrüchen. Die Songs des Vierers sind auf bloße Gerippe reduziert und strotzen vor Intensität. Simone Aubert spielt die Rhythmusgitarre manisch-energetisch; Lea Jaecklin entlockt ihrer Geige Klänge, die eher mit Elektronik als mit einem Streichinstrument zu tun haben. Schlagzeugerin Colline Grosjean arbeitet sich von Funk über Krautrock hin zu Tropical Beats und wieder zurück. Mara Krastina bedient neben ihrer Tätigkeit als Sängerin einen charmanten knallroten Mini-Bass.